Brest même

3 min 20 s

 

R. A Brest même, amour en rade oh oh oh
A Brest même, on lâche du lest
A Brest même, ailleurs c’est fade, oh oh oh
A Brest même, alors on reste
(Si Brest m’aime, alors je reste)

T’aurais pu faire la fière
Garder ton port de tête
Mais t’as trop fait la guerre
Et beaucoup te détestent
Au pays du calvaire
Tu t’es mise à grandir
Pas à pas, pierre à pierre
Pari sur l’avenir

Quand tes marins débarquent
Pour soigner leur cirrhose
Tes cafés sont en vrac
C’est le ciel qui arrose
Les voyageurs du tram
Ont des rêves de Dialogue
Le vent dans la rue d’Siam
A des humeurs de dogue

Les vieux gréements s’rassemblent
Pour s’donner un coup d’sang
Les forbans se ressemblent
Au grand bar du Vauban
Des averses en rasades
Pour baigner dans la gwerz
Un bagad en balade
Dans des reflets de Quartz

Quand les chiens pissent au vent
L’Arsenal a l’cafard
Pissenlits et goélands
Embellissent tes trottoirs
La pluie c’est pas la peste
Les embruns ça réveille
On s’prendrait bien un zeste
De cocktail au soleil !

Les commentaires sont fermés.