Paris quand Paris

3 min 12 s

Quand Paris fait d’l’humeur, il n’est même pas 5 heures
Métro, boulot, rétro satanas, sauv’ ta peau
Illusion Capitale, le pire est dans l’journal
Quand Paris fait la gueule, aaaah je me sens moins seul

À Denfert-Rochereau y a des lions qu’ont les crocs
Ça s’faufile à Bastille, le matin part en vrille
À vélo bel effort, dans l’couloir de la mort,
On a l’cœur qui prend l’air à tort et de travers

R. Tu paries sur Paris
Tu mises avec ta vie
Tu joues, tu te ramasses
Tu te perds dans l’impasse

Quand Paris fait des siennes sur les bords de la Seine
Amoureux au cœur noir se disent qu’il est trop tard
Trop de mouches en bateau qui font plein de photos
Y aurait comme un bémol, Tour Eiffel de traviole

R. Tu paries sur Paris
Tu mises avec ta vie
Tu tournes dans la foule
Tu joues à tourne-boule

Quand Paris les yeux bleus fait de nous ce qu’il veut
On esquisse au pinceau un frisson sur la peau
Quand on a l’cœur en nage, on s’vautre à Paris-Plage
On cherche sous le sable, un message, un message

R. Tu paries sur Paris
Tu mises avec ta vie
Ton sort à pile ou face
Petit tour de passe-passe

Quand Paris les yeux gris nous capture dans sa nuit
On donne au Mistigri nos chagrins qui s’enfuient
Quand Paris les yeux noirs nous susurre au revoir
Comme un chien au hasard, on revient c’est bizarre, bizarre, bizarre, …

Les commentaires sont fermés.